Interview - Solène Lagant - Photographe maternage

Dernière mise à jour : 17 oct. 2021



Comment a débuté ton aventure de photographe ?


J’ai toujours pris beaucoup de photos depuis toute petite. N’ayant pas une très bonne mémoire je voulais à tout prix garder une trace de toutes ces aventures que je vivais et des gens que j’aimais.

N’ayant que peu de photos de mon enfance et avec mes parents, je réalise encore plus aujourd’hui toute l’importance qu’on les photos dans notre vie. C’est la seule trace de notre existence, de toutes ces rencontres, de l’amour que l’on partage avec nos proches. Un des seuls moyens de garder en souvenirs le visage de ceux que l’on aime après leur départ.

C’est pour ça qu’aujourd’hui je me suis spécialisé dans la photo sociale. Il est si important pour moi de photographier les personnes, les familles, pour leur offrir ces souvenirs, cet héritage familial qui dans quelque année vaudra tout l’or du monde pour eux.


Tu as toujours voulu faire ce beau métier ?

A l’origine, je me suis lancé dans des études de protection de l’environnement. Mais la photo à pris une telle place dans ma vie qu’il est devenu très vite évident pour moi que c’est dans la photographie que je m’épanouirais le plus au quotidien. Depuis 2013 la photographie a pris toute la place dans ma vie, je mange photo, je respire photo, je rêve photo. C’était bien plus qu’un hobbie, j’avais trouvé ma voie.

Cela fait maintenant depuis 2017 que j’ai pris la décision d’en faire officiellement mon métier et depuis 2020 que je vis exclusivement de la photo.


Qu’elle est ta plus belle expérience avec un/des clients ?

Chaque séance, chaque mariage est unique et apporte son lot de bonheur et de joie.

Je parlerai d’une séance toute particulière où j’ai eu la chance d’immortaliser les premiers pas d’un enfant. C’était absolument magique et avec les parents on n’en revenait pas. Je crois que j’étais aussi excité que si ça avait été un membre de ma famille.


Tu es une baroudeuse, quel est ton rêve en matière de voyages ?

Impossible à choisir ! Le tour du monde m’irait très bien ! Mais je suis bien plus destination nature que ville. Les grands espaces sauvages c’est ce qui me fait le plus vibrer.

On a pour projet la Norvège et le Japon dès que les frontières vont rouvrir.

Sinon les destinations rêves : la Mongolie, l’Islande, le Vietnam, l’Alaska et tant d’autre haha.


Qu’est ce qui t a amenée à te diriger vers la photographie de maternage ?

Cette question est difficile pour moi, car j’ai toujours beaucoup de mal à poser des mots sur mon ressentit.


Je pense que j’ai une réelle fascination envers la maternité. J’ai toujours admiré les mères. Leur force et leur courage. Puis j’ai commencé à photographier des nouveaux nés. Souhaitant réaliser des séances naturelles et spontanée, j’invitais les parents à nourrir bébé pendant la séance. Et l’allaitement est venu tout seul à moi. Ce fut un moment magique, je ne faisais pas que de jolies photos de bébé mais je photographiais une réelle connexion entre la mère et son enfant !

Pour les mamans qui n’allaitent pas et pour Papa, le peau à peau ma semblé être une évidence pour retrouver cette connexion magique. Plus j’en photographiais, plus je souhaitais en apprendre sur le maternage et cela m’a semblé être la chose la plus naturelle qui soit. Aujourd’hui je continue de me former pour pouvoir échanger plus en profondeur avec les familles et donner encore plus de sens à mon travail.


J’ai également découvert que dans nos sociétés d’aujourd’hui, cela pouvait être mal vu et j’ai voulu, à ma petite échelle participer à la normalisation de ce type de maternité.

Essayer de retranscrire à travers mes photos le naturel, la beauté et la magie que le maternage permet de vivre avec son enfant.

J’espère que l’on peut voir également à travers mon travail toute l’admiration que j’ai pour ces mamans et ces papas qui font de leur mieux pour apporter tout leur amour à leurs enfants.


Jusqu’où tu irais pour un cliché magique ? Fais-nous rêver :)

Si jusqu’où tu parles de lieu alors je serai prête à aller au bout du monde pour une séance magique !

Plus simplement je rêve de photographier une séance allaitement / peau à peau en plein cœur des Highlands de mon pays de cœur : l’Ecosse, ou simplement en pleine nature en France.


Sinon je ne dépasserai jamais les limites de mes familles, ni ne les mettrait jamais en danger pour une photo. Le respect et le bien être des personnes que je photographie (parents et enfants) est ma priorité numéro 1.


Des projets pour l’avenir ?

Réussir à mettre à l’aise de plus en plus de familles pour les inviter à vivre ce moment magique devant mon appareil photo et leur faire vivre une vraie expérience humaine.

Ainsi que réaliser plus de ces séances en pleine nature, en connexion avec elle.


Et quand je me sentirai prête : immortaliser un accouchement.


Envie de faire appel à ses services ?

www.solenelagant.com


4 vues0 commentaire